• Localisation : SAINT VIVIEN DE MEDOC

Billets de ancienscombattantssaintviviendemedoc

CONFERENCE Georges MANDEL

Georges Mandel, homme politique, fut un collaborateur proche de

Georges CLEMENCEAU, l'un des fondateurs de l' UNC.

Il fut aussi ministre des postes, mais également député de la Gironde,

Conseiller général de Saint Vivien de Médoc et Maire de Soulac sur Mer.

Résistant, il fut fusillé par la Milice.

Mort pour la Frande le 7 Juillet 1944, par cette conférence,  nous lui rendons hommage.

 

Jean-Clément ROUCAYROL fera revivre, la vie et l'oeuvre de cet homme politique qui

participa au développement du Nord Médoc. 

 

Entrée gratuite pour permettre à tout le monde d'assister à cette manifestation.  

Lire la suite

EXPOSITION CENTENAIRE 14/18

EXPOSITION SUR LE CENTENAIRE DE LA FIN DE LA GUERRE DE 1914 - 1918

 

Cette manifestation, outre la commémoration du centenaire de la fin de la première guerre, a pour objectif d'éveiller à la citoyenneté et à l'instruction civique, les enfants des écoles et des établissements scolaires.

 

A cette occasion les enfants des écoles de Saint Vivien, participeront à l'organisation de l'événement et exposeront leurs travaux sur un espace qui leur sera réservé.

 

ENTREE GRATUITE  pour permettre au plus grand nombre de venir.

Lire la suite

VOYAGE MEMORIEL 2018 A VERDUN

Pour le monde combattant, 2018 est une année de centenaires.

Le centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale et le centenaire de la création de l’Union nationale des combattants.

 

C’est sur ces deux thèmes, que l’UNC de St Vivien a organisé son voyage mémoriel annuel avec un car complet pour  un séjour à Verdun et Reims du 20 au 24 juin 2018.

 

Pour lire la suite, cliquez     I  C   I

Michel DESSEIN NOUS A QUITTE

Né le 05 Novembre 1939 à Saint Brieuc, notre camarade et ami, Michel DESSEIN nous a quitté le 10 juin après avoir lutté contre la maladie.

 

Engagé à 18 ans, il intègre l’Ecole militaire d’artillerie à Chalon sur Marne le 01 janvier 1958.  Par son travail et son sérieux il est promu Maréchal des Logis le 1er  décembre 1958 et obtient ses brevets d’électronicien d’artillerie qui lui permettent d’accéder au corps des sous-officiers de carrière.  

 

Au cours de sa carrière militaire, du 01 janvier 1958 au 30 juin 1973, il a effectué plusieurs séjours en Afrique du Nord, dont quatre ans au Maroc en qualité d’instructeur à l'école royal d'artillerie de Fez.

 

Ses actions lui ont  valu une citation à l'ordre du régiment et une blessure de guerre.

 

Il  quitte l’armée le 30 juin 1973 après 15 années de service, avec le grade d’Adjudant/Chef et intègre l’administration de phares et balises au Verdon sur Mer du 1er  juillet 1973 au 31 décembre 1980 en qualité d’agent de maitrise.

 

De janvier 1981 au 31 décembre 1995, c’est en qualité d’artisan en Radio-Télévision - et radio maritime qu’il s’installe à Saint Vivien. 

 

Parallèlement à ses activités professionnelles, il s’engage dans le monde associatif où il laisse des traces bien visibles aujourd’hui.

 

En 1975, il fonde le Syndicat d'initiative du Verdon sur mer où il  assure la présidence jusqu’en 1980 puis les fonctions de trésorier.  

 

Son attachement au monde combattant et à la transmission de la mémoire l’amène en 1978  a créer la section de l'Union Nationale des Combattants du Verdon sur mer et en assure la présidence jusqu'à son installation à St Vivien en 1980.

 

Toujours actif et pour la promotion de son village, du canton et de la région, en 1989 il fonde l'Office du tourisme de St Vivien de Médoc.

 

Il  intègre l’UNC de St Vivien où il assure  les fonctions de trésorier et apporte la sonorisation des cérémonies.

 

De par sa carrière militaire, il est titulaire de la Médaille Militaire, de la  Croix du combattant volontaire, de la Croix de la Valeur Militaire, du Titre de Reconnaissance de la Nation, de la Médaille commémorative d’AFN.

 

Par son action liée à la connaissance, à la découverte et au développement de ce Nord Médoc qu’il aimait tant, où il  était connu et reconnu il a été récompensé par la médaille du tourisme, l’équivalent de l’Ordre National du Mérite pour le tourisme.  

 

Aujourd’hui, c’est non seulement à un camarade, mais c’est aussi à un ami à qui nous rendons un dernier hommage.

 

Au nom de l’Union Nationale des Combattants, des Médaillés  Militaires et des associations patriotiques, nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses enfants et petits-enfants.

 

Sa présence nous manquera.

Lire la suite

CARTE COMBATTANT 62/64 FIN DU COMBAT

 

ENFIN,

 

l' ETAT reconnait la qualité d'ancien combattant à ceux et celles qui ont été envoyés en Algérie entre le 2 juillet 1962 et le 1er Juillet 1964.

 

Par communiqué de presse du 28 Mai 2018, madame DARRIEUSSECQ, secrétaire d'Etat près de la Ministre des Armées a annoncé que la carte du combattant pour les 62/64 ( du 2 juillet 1964 au 1 juillet 1964) serait accordée.  Cette mesure tant attendue par ceux dont la jeunesse a été prise par l' Etat, devrait être actée dans la prochaine loi des finances pour 2019.

 

Donc dès 2019, vous pourrez présenter vos demandes de carte du combattant et de retraite du combattant MAIS, attendre les modalités car il ne serait pas impossible qu'une date soit fixée pour déposer les dossiers (exemple le 01/09/2019 ) .

 

 

https://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/communiques-de-genevieve-darrieussecq/communique-de-genevieve-darrieussecq-secretaire-d-etat-aupres-de-la-ministre-des-armees

 

 

LE COLONEL René FAURE NOUS A QUITTE

 

Né le 13 novembre 1920 à Villeurbanne, le Colonel René FAURE s’est éteint le 10 mai 2018.

Le Colonel René FAURE était adhérent et a été administrateur puis vérificateur aux comptes de l’UNC de Saint Vivien de Médoc jusqu’en 2013.

 

Engagé volontaire le 7 Mars 1939, il intègre le 12° chasseur à cheval et après avoir participé aux batailles des Ardennes, de Belgique et de Dunkerque, il est fait prisonnier en Hollande d’où il s’évade en « empruntant » les vêtements d’un épouvantail à moineaux et le vélo d’un allemand.  Repris à Saint Valéry en Caux le 11 juin 1940. Transféré en Allemagne, il s’évade du camp d’Emmerich le 19 Aout 1940. Son périple lui permet de rejoindre l’armée en Algérie le 6 janvier 1941 en tant que sous-lieutenant.

 

A l’occasion d’une permission, il revient en France, mais la zone « libre » venant d’être occupée, il ne peut rejoindre son régiment et en tentant de rejoindre l’Espagne, il est arrêté par la feldgendarmerie.  Incarcéré à la prison d’Angoulême il est dirigé sur un camp en Allemagne et pendant son transfert il s’évade du train en gare de Paris le 13 Juillet 1943 et rejoint la résistance où il entre, en tant que S/Lieutenant dans le groupe « Libération Nord ».

 

Ses diverses missions l’amène sur Lyon où il est arrêté par la gestapo. Après plusieurs mois d’incarcération,  il réussit à s’évader de nouveau et regagne la région parisienne où participe à la libération de l’hôtel de ville de Paris  le 19 aout 1944 et fut blessé le 23 aout 1944.

 

Il intègre l’armée d’active le 10 octobre 1944 comme sous-lieutenant au 18ème  régiment de Dragons. Il séjourne en Allemagne jusqu’en 1946 puis rejoint le 30° Dragon en Tunisie.

 

C’est comme capitaine qu’il arrive à Saïgon en septembre 1953. En 1957, il devient sous-directeur de l’instruction des divisions blindées.

 

En Algérie, on lui confie l’organisation de l’autodéfense de nombreux villages, ce qui lui vaut d’être nommé à la tête d’une harka. La situation incertaine du sort réservé aux harkis et à leurs familles, lui importent. Aussi, sur ses fonds propres, il affrète un bateau permettant une trentaine de harkis et leurs familles de rejoindre la France et de les installer dans un village des Ardennes. Il estime alors que c’était son devoir.    

 

Il regagne la France et rejoint le 9° Hussard à Reims fin 1962, puis le 18° Dragon.  

 

Parallèlement à sa carrière militaire, il pratique l’équitation à haut niveau et fut présélectionné pour les jeux olympiques de Rome en 1960.  

 

Nommé Lieutenant-Colonel en 1969 puis colonel en 1971 et fait valoir ses droits à la retraite. Rayé des cadre en 1972  et  entreprend une carrière civile  à la société nationale des poudres et explosifs au siège parisien.

Le Colonel René FAURE, avait fait l’objet de sept citations ce qui lui a valu  d’être     Commandeur dans l’Ordre National de la Légion d'honneur et dans l'Ordre National du Mérite.

Il était titulaire, en autre, de la Croix de guerre 1939-1945, de la Croix de guerre TOE,  de la Valeur Militaire, de la Médaille de la Résistance, de la Médaille des évadés, de la croix du combattant volontaire 39/45, et diverses médailles commémoratives.

 

Les honneurs lui ont été rendu le lundi 14 mai 2018 à Lesparre (Gironde).

 

Ses obsèques ont été célébrées le 17 mai 2018 en l’église de HAUTMOUGEY, village des Vosges où il repose près de son épouse Madeleine, ancienne combattante, décédée en 2013.

 

L’UNC perd un de ces Hommes exemplaires et réitère à la famille ses plus sincères condoléances.

Lire la suite

8 MAI 2018 ST VIVIEN - REMISE MEDAILLE MILITAIRE

Si la présence des enfants des écoles encadrés par les enseignants, a encore su rehausser la cérémonie par l’interprétation de l’hymne national et d’une poésie de Louis Aragon, « Je vous salue ma France », le point d’orge de la manifestation a été la remise, par le général RODRIGUES, (2° S) de la Médaille Militaire à monsieur André REY, adhérent de l’UNC de St Vivien au titre du conflit d’AFN.

 

Parmi l’assistance, on notait la présence d’un grand ami de l’UNC, monsieur HEISÉ Wolfgang, commandant (er) de la police allemande du Landkreis de Rastatt.

 

Au cours du verre du souvenir, le Maire, monsieur Jean-Pierre Dubernet a chaleureusement félicité le récipiendaire, les enfants et le corps enseignant qui s'implique dans cette transmission de la mémoire.

 

Le Président de l’UNC de St Vivien a profité de la salle du Conseil et de l'assistance rassemblée pour honorer monsieur Thierry Adéma, porte-drapeau, en lui remettant le mérite UNC pour son engagement au sein de l’association et sa disponibilité.

Après cette récompense, il a retracé rapidement l’histoire de l’UNC, avant de remettre à messieurs Jean-Pierre Dubernet, maire de St Vivien, et Franck Laporte, maire de Talais, le livre et le DVD du centenaire de l’UNC.

 

La journée s'est terminée autour d'un banquet républicain, dans une ambiance festive.

Lire la suite

LE LIVRE DU CENTENAIRE de l' UNC

Le livre du CENTENAIRE de l' UNC

 

 

En 2018, l' Union Nationale des Combattants fête ses 100 ans d'existence.

100 ans au service du monde combattant; 100 d'histoire;  100 ans dans l' Histoire.

 

C'est ce que vous trouverez dans le livre 1918-2018 - Union Nationale des Combattants -

100 ans d' Histoire publié aux éditions Nane.

 

Facile à lire, vous découvrirez  cet ouvrage passionnant, qui retrace sans complaisance, toute l'histoire de cette institution au service du monde combattant, qui a traversé toutes les périodes heureuses et troublées de notre histoire du XXème  siècle.  

 

L' Union Nationale des Combattants a vu le jour le 25 Novembre 1918,  quinze jours après l'armistice du 11 Novembre 1918. 

 

 Dès 1917, deux hommes que tout oppose, Georges CLEMENCEAU, anticlérical et le père Daniel BROTTIER, aumônier militaire, se rejoignent sur un sujet qui leur tient à cœur,

l' humanisme authentique qui anime ces deux hommes. Le père Brottier suggère la création d'un association pour venir en aide aux combattants, aux blessés, aux veuves et aux orphelins.

Georges Clémenceau met à disposition 100.000 francs or, don d'une mère de soldat mort pour la France destiné à "aider les poilus en difficulté".

 

Ainsi nait l' Union Nationale des Combattants - UNC - dont le premier président national fut le Général Léon DURAND et les membres créateurs principaux Charles Bertrand, Humbert Isaac, Fernand Margerin, Hubert-Aubert.

Reconnue d'utilité publique le 20 mai 1920, tous vont œuvrer à créer une institution caritative destinée au monde combattant.

 

Aujourd'hui, cent ans après, l' UNC poursuit cette œuvre d'utilité publique en accueillant toutes les générations de feu, toutes les veuves, orphelins et pupilles de la nation,  ainsi que les Soldats de France qui peuvent être anciens appelés du service national, policiers, gendarmes, douaniers, pompiers, sécurité civile, réservistes et réserve citoyenne et toutes les personnes qui souhaitent participer à la pérennisation de la mémoire historique et civique.

Lire la suite

VOEUX DU PRESIDENT POUR 2018

Sur le plan national,  2017  a été une année de changements mais, pour les anciens combattants,  rien n'a été fait  lors de l'établissement de la loi des finances pour 2018.  

 

2017 aura vu deux de nos adhérents honorés par les plus hautes décorations :  la Légion

d' Honneur et la Médaille Militaire.

 

2017 s'éteint,  2018 s'ouvre à nous et sera une année riche en évènements dont deux points forts.

 

2018 sera l'année du centenaire de la fin de la guerre de 1914/1918.

 

- Notre voyage annuel aura pour destination VERDUN du 20 au 24 juin.

- Nous organiserons à St Vivien,  une exposition sur le thème de la première guerre mondiale.

 

2018 sera l'année du centenaire de la création de l' UNC.

 

- Le  samedi 12 Mai, l' UNC Nationale organise à PARIS plusieurs manifestations (messe à Notre-Dame de Paris, ravivage de la flamme à l'Arc de Triomphe).  l' UNC de Saint Vivien sera présente.

 

- Le dimanche 10 Juin, l' UNC   de la Gironde, organise  un grand rassemblement à Soulac sur mer, seule ville de la Nouvelle Aquitaine où une rue est dédiée au RP Brottier, l'un des fondateur de l' UNC .  (office à la basilique, cérémonie au monument aux Morts, banquet).

 

Nous poursuivrons les buts de notre association en œuvrant pour la défense et la transmission des valeurs républicaines et je répète qu'il n'est pas besoin  d'être ancien combattant pour adhérer à l' UNC .  

 

Je vous remercie tous pour vos participations aux  cérémonies, lotos, banquets et  voyage.

 

J'ai une  pensée particulière pour nos adhérents(es)  dans l’impossibilité de se déplacer ou malades, ainsi qu’aux  familles endeuillées , sans oublier nos militaires et forces de l'ordre qui œuvrent sur notre territoire et hors de France.  

 

A l'aube de la nouvelle année, je voudrais vous manifester tout mon attachement et je forme le vœu  que 2018  nous donnera encore la joie de nous retrouver.

 

 " L'avenir est une porte, le passé en est la "clé" disait Victor Hugo.  

 

                                                 A toutes et à tous, je souhaite  un Joyeux Noël

 

        et vous présente mes Meilleurs vœux pour 2018

 

 

               Le Président

                                                                                                  Jean-Emile  LE DORVEN    

Lire la suite

PORTE DRAPEAU A 92 ANS

Une fois n'est pas coutume, le brouillard planait sur l'esplanade de la basilique de la fin des terres à Soulac sur mer où le Président de l' UNC avait donné rendez vous aux anciens combattants des UNC de Soulac, Saint Vivien et Le Verdon,  pour rendre hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d' Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie en présence de Mr MARTIN, représentant le Maire de Soulac, absent, Mr DUBERNET maire de St Vivien et Mr BIDALUM, maire du Verdon.

 

 Au cours de cette cérémonie, le doyen de l'assistance, monsieur André RIVIERE, 92 ans, s'est vu remettre les insignes de porte drapeau pour 20 ans d'activités.

 

Au cours du vin d'honneur offert par la municipalité de Soulac, monsieur Martin, adjoint au maire de Soulac, représentant le maire absent, a rappelé ce que fut cette période troublée dont les blessures physiques et  morales ne sont pas encore effacées.   

 

Le Président de l' UNC  de Saint Vivien, rappela qu'il ne falait pas oublier les militaires tués en Algérie entre le 2 Juillet 1962 et le 1er Juillet 1964, alors que les survivants de cette époque, sont toujours exclus de la qualité d'ancien combattant.  Une discrimination incompréhensible de la part de l' Etat dont la devise contient le mot " EGALITE"!

 

Après Saint Vivien en 2016, Soulac en 2017, la cérémonie du 5 décembre 2018 se déroulera au Verdon Sur Mer.

Lire la suite

×