Billets de ancienscombattantssaintviviendemedoc

Léon GALINIER, Soldat au 93° RTI

Dans le cadre de l'exposition organisée du 8 au 9 Novembre 2014, à Saint Vivien de Médoc, 

pour la commémoration de la déclaration de la guerre 14/18,

nous avons eu l'honneur de recevoir en pret DEUX carnets manuscrits, rédigés par le

soldat de 2° Classe Léon GALINIER, qui relate au jour le jour, son périple de Poilu.

C'est un récit, simple comme l'était le "Poilu", Léon GALINIER , manoeuvre, marié, père de

deux enfants,  mobilisé à 39 ans et qui demeurait au Bouscat en Gironde.

Affecté au 93° RTI (Régiment Territorial d'Infanterie) de Perrigueux, il part pour Paris et sa région,

puis Cherbourg où il embarque pour Dunkerque.

Son périple le mène en Belgique où il  participe à la bataille de l' Yser, à Ypres, Dixmude et la région.

Ensuite ce sera Verdun, le chemin des dames,  l'Aisne et la Somme.

Léon GALINIER, survécu à cet enfer et revient au Bouscat (Gironde) où il s'est éteint

le 09 Janvier 1936  à l'âge de  61 ans, avant une nouvelle tourmente.

C'est avec émotion que nous avons retranscrit l'intégrégralité de ces carnets, 

retranscription que nous mettons en ligne ICI. 

VOYAGE 2015

Chers amis (es),  le voyage annuel organisé par l' UNC de Saint Vivien de Médoc,

se déroulera du 8 au 14 Juin 2015 avec pour destination l'ESPAGNE - Cote d'Emeraude

LA CANTABRIE.

Prix : 650 € par personne en chambre double - 720 € par personne en chambre individuelle.

Prix TTC en pension complète du matin du 1er jour au diner du dernier jour.

Places limitées à 52 - Réservation jusqu'au 15 MAI 2015

Réservation près de Gilbert Garrigou au 05 56 09 51 58 ou Jean-Emile Le Dorven au 05 56 09 67 70

Lire la suite

LOI DES FINANCES 2015 - ANCIENS COMBATTANTS

CARTE DU COMBATTANT OPEX
L'article 50 de la loi des finances 2015, instaure de nouvelles dispositions pour l'attribution
de la carte du combattant - OPEX -
 
Les nouvelles conditions attribuent la carte du combattant aux militaires ayant servi
en opération extérieure (OPEX) durant au moins 4 mois.
 
Ces mesures entrent en vigueur à compter du 01 Ocrobre 2015.
(articles L 253 bis et L 253 ter du Code des Pensions Militaires d'Invalidité)

 

Lire la suite

BANQUET DU 11 NOVEMBRE 2014

A l'occation de la commémoration du centenaire de la guerre de 14/18

 

 le 11 NOVEMBRE 2014

sera l'occasion d'un GRAND BANQUET REPUBLICAIN

sur le thème de  100 ANS / 100 REPAS

MENU

(27 € boissons comprises)

                                                                                   

Garbure de Gascogne

***

š›Lasagnes de Saint Jacques  et Gambas

sur coulis de Crabe

***

š› Pavé de veau aux pleurotes  sauce foie gras

Garniture

***

 š› Plateau de fromages

***

  Brochette de fruits frais tièdes

au Sabayon Grand-Marnier et Glace

***

š› Café

(Vins offerts par l'UNC)

*******

RESERVATION AVANT LE 06 NOVEMBRE (dernier délai)

Gilbert GARRIGOU au 05 56 09 51 58           -      Roger DILLEMANN au 05 56 09 41 93   

Bernard ROUSSEAU au 05 56 73 96 39

 

Lire la suite

EXPO 14/18

expo 14/18Dans le cadre de la commémoration de la déclaration de la guerre de 1914/1918,

La municipalité et les Anciens Combattants organisent une exposition sur le thème de la guerre 14/18,

Salle des fêtes de Saint Vivien de Médoc les 8 et 9 Novembre 2014 de 9 à 12 h et de 14 à 19 h.

Entrée GRATUITE

Lire la suite

VOYAGE 2014

Pour Gilbert Garrigou, président de l'UNC du canton de Saint Vivien,  2014 année du 70ème  anniversaire du débarquement en Normandie, était l'occasion d'amener ses adhérents et sympathisants, sur les hauts lieux de cet évènement au cours du voyage organisé du 12 au 17 mai 2014.  

C'est dans une ambiance chaleureuse et avec une météo digne de la cote d'Azur, que les 50 participants ont découvert  cette région de Basse Normandie, avec son histoire et son patrimoine (Caen, Bayeux), le Cotentin   ses côtes sauvages et ses bocages (St Vaast, Barfleur,  l'Ile de Tatihou) , ses produits du terroir avec la découverte de la fabrication du camembert, des caramels et l'élaboration du cidre.

 Mais bien entendu le but principal était de se rendre sur les lieux de mémoire pour honorer celles et ceux qui ont participé à notre Libération. Ils se sont rendus sur les plages du débarquement, (Uta, Omaha, Juno, Gold),  dans les mémoriaux ( Ste Mère Eglise, Caen) mais aussi dans les lieux de recueillement que sont les cimetières:  Américain  de Colleville, Anglais de Bayeux,  Allemand de La Combe.

  De retour dans le Médoc,  c'est après un repas convivial au Verdon sur Mer qu'ils se sont séparés en se disant à l'Année prochaine!  

 

 

ASSEMBLEE GENERALE 2014

L'assemblée générale 2014  s'est tenue le 25 Janvier 2014 salle des fêtes de St Vivien de Médoc.

Après un moment de recueillement à la mémoire des adhérents disparus au cours de l'année 2013, mais aussi à la mémoire des militaires Français, tués dans l'exercice de leur mission, il a été fait un rappel des nombreuses activités où de l' UNC de Saint Vivien de Médoc a été présente au cours de l'année 2013.

L'UNC de St Vivien, à travers ses membres, participe activement à la vie de la commune.

La situation financière présentée par le trésorier, fait ressortir une gestion saine.

Un point a été fait sur le dossier initié par l' UNC de Saint Vivien, concernant l'attribution de la carte du combattant aux mobilisés de 39/40 et engagés après le 20 juin 1940. En effet à ce jour, ces gens qui,  mobilisés, se trouvaient dans des unités dites non combattante comme l'intendance, le ravitaillement, les centres d'instruction, se voient refuser la carte du combattant. Il en est de même pour les engagés après le 20 juin 1940 et qui se sont retrouvés dans ces unités, mais aussi dans l'armée de l'air. Tout cela au prétexte que ces personnels n'étaient pas en unité combattante.

Les anciens d' AFN se sont retrouvés  dans la même situation - Qu'a-t-on fait? L'Etat à modifié l'article L 253 Bis du code des pensions militaires d'invalidité en supprimant les termes " unité combattante" pour ne laisser que " unité quelqu'elle soit". N'est-ce pas plus simple.

Le travail effectué par l' UNC de St Vivien , avec la saisie de plusieurs parlementaires, a amené monsieur le Député Yannick FAVENNEC, à déposer le 12/12/2012 une proposition de loi N° 525, allant dans ce sens.

En cette année du 70° anniversaire du débarquement, ne serait-il pas temps de penser à ceux de 39/45?. L'UNC de St Vivien aimerait bien que cette situation discriminante, deviennent une préoccupation des associations nationales avant que la nature ne prenne ses droits.

Avant de cloturer cette assemblée, monsieur Michel DESSEIN, Fondateur de la section UNC du Verdon/Mer puis trésorier de la section UNC de St Vicien s'est vu remettre par le Président Gilbert Garrigou, la récompense du Mérite de l' UNC, en témoignage du travail effectué au sein de l'UNC  et pour son renom.

La journée s'est terminée pour les 70 participants autour d'une excellente choucroute.

 Article du journal Sud-Ouest - (Mme Caproral )

 

VOEUX 2014 DU PRESIDENT

Cher(e)s adhérent(e)s, camarades et ami(e)s,

               

2013 a été une année d'engagement de nos troupes en OPEX avec son cortège de Morts pour la France.

 

Au cours de cette année nous avons eu la tristesse d'accompagner huit de nos adhérents à leur dernière demeure.

 

En 2013, nous avons relancé nos parlementaires, dans le cadre de la reconnaissance du statut d'ancien combattant 39/45 à ceux qui, mobilisés ou engagés qui,  pour diverses raisons (instruction, intendance...), ne se trouvaient pas en unités dites "combattante".  Nous avons réussi à faire présenter un nouveau projet de loi dans ce sens. Nous espérons qu'un jour nous arriverons à faire changer la phrase " unité combattante" en " unité quel qu'elle soit", comme cela l'a été fait pour le conflit d'AFN.                 

 

L'UNC se bat pour la défense des intérêts du monde combattant et la sauvegarde de la mémoire historique. Pour peser il faut faire nombre et pour y arriver, une seule solution: rester UNIS et RECRUTER.  Il faut se tourner vers les nouvelles générations OPEX, les anciens militaires, ceux qui ont fait leur service militaire, ou porté l'uniforme et d'une manière générale vers toutes celles et ceux qui souhaitent participer à la pérennisation des valeurs républicaines. 

 

Je vous remercie tous pour vos participations aux  cérémonies et diverses manifestations organisées par l' UNC du Canton de Saint Vivien de Médoc ( lotos, banquets, ou voyage).  

 

Une pensée particulière à nos adhérent(e)s  dans l’impossibilité de se déplacer ou malades, mais aussi pour  nos camarades militaires ou  civils, morts dans l'accomplissement de leurs missions, ainsi qu’aux  familles endeuillées.   

 

A l'aube de la nouvelle année, je voudrais vous manifester tout mon attachement et je forme le vœu que 2014 nous  donnera encore la joie de nous retrouver le vendredi 10 Janvier 2014 à 16 H 30 salle des fêtes pour les ROIS de l' UNC, le Samedi 11 même endroit à 18 H 30 pour les Voeux du Maire, le Semedi 25 Janvier pour l'Assemblée générale et le repas choucroute qui suivra.

A TOUTES ET A TOUS

BONNE ANNEE ET

  MEILLEURS VŒUX POUR  2014

 

                                                                                                                                                                              Le Président

                                                                                                                                                                            Gilbert Garrigou

J'AI FAIT UN REVE ou LES PUNIS DE LA GUERRE 39/45

J'AI FAIT UN REVE


ou


LES PUNIS DE LA GUERRE 39/45

     Dans son allocution du 7 Novembre 2013, donnant  le coup d'envoi d'un cycle de commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale, le Président de la République a déclaré  que  «Ce temps de mémoire arrive à un moment où la France s'interroge - C'est pourquoi je veux donner un sens à l'acte même de commémorer». Et de scander : « Commémorer, c'est saisir la force des générations qui nous ont précédé», «c'est rappeler que la République ne doit avoir peur de rien», «c'est savoir d'où l'on vient», «c'est renouveler le patriotisme, celui qui unit, qui rassemble et n'écarte personne», «commémorer c'est porter un message de confiance dans notre pays», «c'est vanter l'audace du Français libre».


 Il a poursuivi en déclarant :  «Je souhaite au nom de la République qu'aucun des Français qui participèrent à cette mêlée furieuse ne soit oublié», en parlant des Fusillés.

      Lors des discours du 11 novembre, nous avons entendu parler  d'Unité Nationale et dans son message le Secrétaire d'Etat aux anciens combattants écrit que la "France exprime  sa reconnaissance et sa solidarité aux hommes et aux femmes morts pour la France,  à tous leur compagnons d'arme et à celles et ceux qui continuent de porter leur mémoire".  

  

      Comme il y a loin des paroles aux actes!.  Comment peut-on parler d' Unité Nationale, quant l'ETAT, se désintéresse d'une partie de ceux qui se sont engagés pour combattre le Nazisme?

      Alors, en me remémorant toutes les paroles,  touts les discours entendus, dans la nuit du 11 au 12 Novembre 2013, comme  Martin Luther King au Lincoln Mémorial de Washington le 28 août 1963, lors de son discours contre la discrimination qui sévissait aux USA

  "I have a dream" - (J'ai fait un rêve).  

 

      J'ai fait le rêve que  les députés avaient décidé de faire disparaitre la discrimination faite aux mobilisés de 1939 à 1940 et aux  engagés volontaires d'après juin 1940,  à qui l'on refuse le statut d'ancien combattant, au prétexte qu'ils étaient affectés dans une unité dite "non combattante", comme l'étaient les centres d'instruction ou l'aviation renaissante (1944). Ces engagés ou mobilisé ont-ils démérité?

  J'ai fait le rêve qu'au cours des débats, on disait aux "ainés",  " Grâce à vous, nous pouvons vivre LIBRE et en DEMOCRATIE. Aujourd'hui l'ETAT, reconnaissant, va réparer l'injustice qui vous frappe depuis 70 ans".

      J'ai fait le rêve que  le groupement d’intérêt public (GIP)  pour la Grande Guerre, créé expressément pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale, appelé La Mission du centenaire  mais aussi le soixante-dixième anniversaire du débarquement de Normandie, prémices  de  la Libération de la France, serait l'occasion pour  l' ETAT de rendre justice à ces OUBLIÉS et PUNIS de la guerre 39/45, puisque pour ces deux séquences mémorielles majeures en 2014,   le budget consacré à la politique de mémoire a été  augmenté de 6 M€ passant de 11 à 17 M€. (projet de loi des finances - anciens combattants - Point N° 7)   

  

     J'ai fait le rêve de voir ces REJETÉS de 39/45, traités de la même façon que leurs homologues Français qui ont participé à la Guerre d'Espagne entre le 17 juillet 1936 et le 27 février 1939)  et qui se voient attribuer la qualité d'ancien combattant.. (sans condition de temps ou d'unité).  (Article L 253 sexies du CPMI,) 

 

     J'ai rêvé qu'en ce 11 Novembre 2013,  nos  Responsables Gouvernementaux et Elus, avaient fait, comme le 4 Aout 1914, l'UNION SACREE  autour du projet de loi 525 déposé à l'assemblée nationale le 12 /12/2012 par le député Favenec  et avaient voté le nouvel article L 253 septies proposé ainsi rédigé:  '«  Ont vocation à la qualité de combattant dans les conditions prévues à l’article R. 227, pour les opérations effectuées entre le 2 septembre 1939 et le 8 mai 1945, les militaires des armées de terre, de mer et de l’air ayant appartenu à une unité quelle qu’elle soit pendant trois mois consécutifs ou non. »

 

     J'ai rêvé que ce vote UNANIME mettait fin à cette DISCRIMINATION  contraire à l'article 14 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, (ratifiée par la France  par décret du 3 mai 1974)

 

      J'ai rêvé que ce qui avait été accordé aux uns (14/18 et AFN) avait été accordé aux autres, ceux de 39/45.

 

     J'ai rêvé  de JUSTICE, et  que l'article L1 du Code des Pensions Militaire d'Invalidité pouvait enfin être  appliqué et que désormais l'on pouvait dire que devant ces RÉHABILITÉS,  La République française, reconnaissante envers les anciens combattants et victimes de la guerre qui ont assuré le salut de la patrie, s'incline devant eux et devant leurs familles.... 

 

     J'espère que ce rêve deviendra une réalité avant que Dame Nature ne fasse son œuvre et que ce rêve ne soit pas le titre du chef d'œuvre de Jean Renoir (1937), présenté sur le site du Centenaire : LA GRANDE ILLUSION. 

 

A  LA GLOIRE DE NOS ANCIENS

QU'ILS NE SOIENT PAS LES OUBLIÉS POUR L'EXEMPLE

CAR LA GUERRE, ILS N'EN SONT PAS RESPONSABLE!

J-E LE DORVEN 

 

VOYAGE 2013

 Pour Gilbert Garrigou, président de l'UNC du canton de Saint Vivien, le voyage 2013 à la découverte de la Haute et Basse Provence avec un passage en Vercors du 10 au 15 juin,  s'est déroulé dans une ambiance détendue et avec une excellente météo.

 Les cinquante participants ont découvert le Luberon avec ses lavandes (Sénanque) , ses ocres (Roussillon), ses fruits confits (Apt) son nougat (Sault). Une journée  en Camargue, à la découverte de la vie des gardians et de la gastronomie camarguaise.   

 Avec la visite de l'Aven d'Orgnac, c'est un voyage de quelques millions d'années  qu'ils se se sont offert.  Le retour des profondeurs a été couronné par une descente des gorges de l'Ardèche.  

 En cette période de commémoration du 69 ° anniversaire du débarquement du 6 juin en Normandie, les anciens combattants de Saint Vivien de Médoc se sont fait un devoir d'honorer  les femmes et les hommes de l'ombre qui ont œuvré  dans les maquis. C'est pourquoi, ils  se sont rendus à Chassieux en Vercors, haut lieu de la résistance et village martyr. C'est avec recueillement qu'ils ont visité la nécropole et le mémorial de la résistance.

 Le retour sur Bordeaux s'est fait par la traversée du Massif Central et de la chaine des Puys et avant de se séparer, ils se sont réunis une dernière fois autour d'un repas convivial à Izon.

            Le groupe de l' UNC devant le mémorial de la résistance à Vassieux en Vercors

 

×