2020 5 DECEMBRE

En ce samedi quasi hivernal, les associations de l’Union Nationale des Combattants du Nord Médoc, Le Verdon, Saint Vivien et Soulac se sont donné rendez-vous devant le monument aux Morts de Saint Vivien de Médoc pour célébrer la Journée Nationale d’hommage « aux morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.

Présidée par le Maire, Jean-Pierre Dubernet, la cérémonie s’est déroulée en délégation restreinte selon les consignes préfectorales, en présence des trois présidents des UNC du Nord Médoc et de deux drapeaux.

C’est avec ferveur que les participants ont affirmé le caractère solennel de cet hommage rendu aux Morts pour la France en AFN entre 1952 et 1964, en y associant toutes les catégories des personnels présents sur les territoires d’Afrique du Nord quel que soit les origines, les nationalités, les croyances ou non.

La gerbe fut déposée par le Maire et les trois présidents des UNC

 

 

 

 

 

Site unc depot de gerbe par les 3 presidents

 Dépôt de gerbe par les trois président des UNC et du Maire

De g à D : Christian Jague (UNC Le Verdon), J-E Le Dorven (UNC ST VIVIEN) le Maire J-Pierre Dubernet, Alain Castanet (UNC Soulac-Vensac)

 

 

5 DECEMBRE – ST VIVIEN 2020

Près d'un million et demi d'appelés et de rappelés, 405 000 militaires de carrière ou engagés, 200 000 supplétifs  ont participé à la guerre d'Algérie et aux combats du Maroc et de la Tunisie.  

Ces hommes,  jeunes, grandis à l'ombre de la deuxième guerre mondiale dont ils avaient enduré les souffrances et les privations, ont, à l'orée de leur vie adulte, connu l'épreuve d'une autre guerre.

Tous ces soldats de métier, personnels féminins, combattants volontaires, Français musulmans engagés dans les forces supplétives, appelés et rappelés du contingent, tous ont connu les mêmes épreuves. Tous ont lutté pour le même idéal au service de la République et au service de la France.

Si le 5 décembre ne correspond à aucun fait historique, le 5 décembre a été institué par la République Française, Journée nationale à la mémoire des soldats français, des supplétifs et  harkis,  Morts pour la France en Afrique du Nord  de 1952 à 1964.

Au-delà des ombres et des lumières. Au-delà de la mort et des souffrances,  nous devons garder vivante la mémoire de tous les personnels, civils et militaires, qui ont combattu et de tous ceux qui ont été tués ou blessés au cours de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie entre 1952 et 1964.

Fidèle à ses principes et à son histoire, l'Union Nationale des Combattants associe dans un même hommage tous les combattants de toutes origines, de toute confession, morts pour la France, Morts pour la Liberté.

Vive la République             -            Vive la France

×