LE MONUEMENT DU TEMPLE

Au centre de la ville de Saint Vivien de Médoc, se trouve la place de l’église où est  implanté le monument aux morts édifié en 1922.

A droite, à  l’entrée Ouest de Saint Vivien de Médoc, se trouve un monument sur lequel une plaque comporte des noms de Morts pour la France au cours de la guerre 1914/1918.

Certains se demandent pourquoi deux monuments aux Morts à Saint Vivien ?  

Comme beaucoup de communes rurales, Saint Vivien de Médoc est constituée du centre bourg et de multiples lieux-dits dont celui du Temple.  

Cette appellation témoigne de la présence templière dans la paroisse Vivianus de Begays, (avant de s’appeler St Vivien de Begays puis de Médoc)  qui était une annexe de la paroisse de Vensac.  

 

Après la chute des Templiers, cette possession devient propriété des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem et dépendait de la commanderie d'Arcins (Gironde). Les vestiges de cette époque étaient encore visibles en 1865 lorsque le baron de Marquessac dessina la chapelle Notre-Dame de Planquetorte, située au lieu-dit « Le Temple ».

 

 

 

Vendue comme bien national en 1792,  la chapelle  ND de Planquetorte fut démolie en 1889 en raison de son état de délabrement. Sur son emplacement nivelé,  les propriétaires du lieu-dit décidèrent  d’y élever un monument en mémoire cette époque.  

Cette colonne,  supporte deux plaques commémoratives.

 

L’une, se trouvant au dos, est  dédiée au souvenir de la chapelle ND de Planquetorte  

 

L’autre, située face avant, rend hommage aux enfants du Temple Morts pour la France en 1914/1918