Livre d'or

2 message(s) dans le livre d'or

,Je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul à revendiquer les mêmes droits pour tous ceux qui ont servit en Algérie après le 2 juillet 1962
Moi-même, appelé du contingent (classe 62-2B) expédié en Algérie en lieu et place d’un jeune d’origine « pied-noir » qui a fait tout un cinéma pour ne pas être expédié dans son pays d’origine.
Mon affectation a été « Tindouf » arrivé fin décembre ou début janvier, juste le temps de nous préparer pour une autre affectation « Fort Fouchet ou Tin Fouchy » jusqu’à l’abandon de ce Site pour nous replier sur « Béni-Abbés ». Les deux dernier mois en Algérie se sont passés dans la région de « Colon-Béchar » dans un centre d’essais d’armes chimique. Entre temps vers le mois de juin (le mois le plus meurtrier pour nous « appelés du contingent » j’ai eu le triste honneur de transporter sur le plateau de mon camion, « vers son dernier voyage » la dépouille mortelle d’un jeune militaire tué sur la route qui devait l’amener jusqu’à son affectation de Béni-Abbés, peu de temps après, cela a bien faillit être mon tour, j’ai échappé par miracle à une tentative de noyade à la piscine de Béni-Abbés (nous n’étions que deux contre cinq).
Bien plus tard, et après mon adhésion à "une association d'anciens combattants spécifique à l'Algérie, Tunisie et Maroc " , alors que je revendiquais le droit à la carte du combattant , j’ai été traité de farfelu par un proche du président de cette association de l’époque et que mon attentat était une invention (cerise sur le gâteau, ce même individu, un habitant de Dijon, m’a traité de sale « OAS » il est vrai que dans ce domaine l'association en question n’a pas modifié d’un pouce son hostilité envers ceux qui revendiquent les mêmes droits que ceux qui ont servit avant l’indépendance de l’Algérie (dommage que j’ai détruit la lettre de Vladislav Marek pour qui il était impensable que l’on puisse avoir de telles revendications) en clair à cette association, ils n’en ont rien à foutre que de très nombreux appelés soient morts en service après juillet 62 et le plus triste c’est que cette fédération continue à revendiquer le 19 mars 1962 comme étant la fin de la guerre… quelle honte !
Inutile de préciser que je me suis retiré de cette Fédération Nationale d'Anciens Combattants d' Algérie.

  • Daniel Bourgeois
  • Le 30/07/2015

Bon travail d'information

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×