ANIMATIONS /LOISIRS

Rubrique regroupant TOUT ce qui concerne les informations sur les loisirs et animations de l' UNC ou animations auxquelles participe l' UNC

LE LIVRE DU CENTENAIRE de l' UNC

Le livre du CENTENAIRE de l' UNC

 

 

En 2018, l' Union Nationale des Combattants fête ses 100 ans d'existence.

100 ans au service du monde combattant; 100 d'histoire;  100 ans dans l' Histoire.

 

C'est ce que vous trouverez dans le livre 1918-2018 - Union Nationale des Combattants -

100 ans d' Histoire publié aux éditions Nane.

 

Facile à lire, vous découvrirez  cet ouvrage passionnant, qui retrace sans complaisance, toute l'histoire de cette institution au service du monde combattant, qui a traversé toutes les périodes heureuses et troublées de notre histoire du XXème  siècle.  

 

L' Union Nationale des Combattants a vu le jour le 25 Novembre 1918,  quinze jours après l'armistice du 11 Novembre 1918. 

 

 Dès 1917, deux hommes que tout oppose, Georges CLEMENCEAU, anticlérical et le père Daniel BROTTIER, aumônier militaire, se rejoignent sur un sujet qui leur tient à cœur,

l' humanisme authentique qui anime ces deux hommes. Le père Brottier suggère la création d'un association pour venir en aide aux combattants, aux blessés, aux veuves et aux orphelins.

Georges Clémenceau met à disposition 100.000 francs or, don d'une mère de soldat mort pour la France destiné à "aider les poilus en difficulté".

 

Ainsi nait l' Union Nationale des Combattants - UNC - dont le premier président national fut le Général Léon DURAND et les membres créateurs principaux Charles Bertrand, Humbert Isaac, Fernand Margerin, Hubert-Aubert.

Reconnue d'utilité publique le 20 mai 1920, tous vont œuvrer à créer une institution caritative destinée au monde combattant.

 

Aujourd'hui, cent ans après, l' UNC poursuit cette œuvre d'utilité publique en accueillant toutes les générations de feu, toutes les veuves, orphelins et pupilles de la nation,  ainsi que les Soldats de France qui peuvent être anciens appelés du service national, policiers, gendarmes, douaniers, pompiers, sécurité civile, réservistes et réserve citoyenne et toutes les personnes qui souhaitent participer à la pérennisation de la mémoire historique et civique.

Lire la suite

PORTE DRAPEAU A 92 ANS

Une fois n'est pas coutume, le brouillard planait sur l'esplanade de la basilique de la fin des terres à Soulac sur mer où le Président de l' UNC avait donné rendez vous aux anciens combattants des UNC de Soulac, Saint Vivien et Le Verdon,  pour rendre hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d' Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie en présence de Mr MARTIN, représentant le Maire de Soulac, absent, Mr DUBERNET maire de St Vivien et Mr BIDALUM, maire du Verdon.

 

 Au cours de cette cérémonie, le doyen de l'assistance, monsieur André RIVIERE, 92 ans, s'est vu remettre les insignes de porte drapeau pour 20 ans d'activités.

 

Au cours du vin d'honneur offert par la municipalité de Soulac, monsieur Martin, adjoint au maire de Soulac, représentant le maire absent, a rappelé ce que fut cette période troublée dont les blessures physiques et  morales ne sont pas encore effacées.   

 

Le Président de l' UNC  de Saint Vivien, rappela qu'il ne falait pas oublier les militaires tués en Algérie entre le 2 Juillet 1962 et le 1er Juillet 1964, alors que les survivants de cette époque, sont toujours exclus de la qualité d'ancien combattant.  Une discrimination incompréhensible de la part de l' Etat dont la devise contient le mot " EGALITE"!

 

Après Saint Vivien en 2016, Soulac en 2017, la cérémonie du 5 décembre 2018 se déroulera au Verdon Sur Mer.

Lire la suite

SAS DE BÉNI- DOUALA

 

UN ADOLESCENT DANS LA TOURMENTE

 

 

Cet ouvrage autobiographique de 360 pages et plus de 100 photos relate la guerre d’Algérie, dans le détail et dans toute sa cruauté, à Tizi-Hibel, petit village de Grande Kabylie.

 

L’horreur ne fait que commencer, car, dès cet instant et jusqu’en 1959, Max, jeune adolescent,  assistera aux pires cruautés que cette guerre a charriées avec ses victimes, des hommes, des femmes, mais aussi des enfants.

 

En 1959, la terreur vide les villages. Il réussit à fuir et arrive à Alger, chez sa tante à Diar El Mahçoul. Il trouve un travail chez M. Conne, expert comptable. Il y reste durant une année. Pendant ce temps, la guerre en Kabylie fait rage et Tizi-Hibel n’est pas épargné.


Rentré d’Alger pour quelques jours au village, le capitaine Oudinot lui refuse l’autorisation de reprendre son travail à Alger et sous prétexte de service militaire, il est engagé d’autorité, par ce dernier, à la SAS (Section Administrative Spéciale) de Béni-Douala.  Il a un peu plus de 17 ans. Il y sera employé pour toutes sortes de travaux de bureau de juin 1960 jusqu’à juillet 1962, fi n de la guerre  d’Algérie.


Dans ce récit, Max DRIDER a convoqué ses souvenirs d’adolescent pour raconter un épisode de son existence qui a marqué à jamais sa vie d’adulte.


Des moments tragiques qui ont fait dans ce secteur, sous le commandement du capitaine Georges Oudinot, plus de 600 victimes.

Lire la suite

VOYAGE 2018 A VERDUN

 

 Bonjour à tous

 

Sur la trace de nos ainés, en 2018, pour marquer le centenaire de la fin de la guerre 14/18 mais aussi le centenaire de  la  création de l' Union Nationale des Combattants et le vingtième anniversaire de nos voyage, nous avons pensé que VERDUN était la destination légitime pour notre voyage annuel (et le dernier sous cette forme).   

 

Nous avons fait le maximum pour obtenir des prix "abordables" eu égard au programme proposé (déjeuner croisière, diner sons et lumières etc...), mais à moins de 40,   nous ne pourrons pas faire ce voyage, le prix étant alors trop élevé.

Ce voyage est OUVERT A TOUS  ( adhérents ou non). Alors  voici le programme

Lire la suite

HOMMAGE AUX BLESSES DE GUERRE

Si aujourd'hui certains décrient l'emblème national, la notion de Patrie et souhaitent voir disparaitre notre FRANCE,  Jean-Luc LE DOUSSAL, lui, résiste à sa façon.

Ancien sous-officier parachutiste des Troupes de Marine du 1er RPIMa, Jean-Luc LE DOUSSAL, est aussi un auteur compositeur.

Après  "EN TON HONNEUR SOLDAT", (2006) chanson  rendant hommage au 88 soldats français « Morts pour la France » en Afghanistan de 2004 à 2012, Jean-Luc LE DOUSSAL récidive avec  BLESSÉ DE GUERRE, chanson dédiée à tous les blessés de guerre et en particulier à ceux des OPEX.

Bien entendu les médiats ne parle pas de ces œuvres là.  Bien sur,  n'y a pas d'insultes envers Etat, l'Armée, la Police, la Société et la France.

En cliquant sur le lien ci-contre vous pourrez entendre EN TON HONNEUR SOLDAT

En cliquant sur le lien ci-contre, vous pourrez entendre sa dernière création BLESSÉ DE GUERRE.

Bonne écoute

LE GERS

Vous êtes responsable associatif

Vous chercher une idée de voyage ou de séjour,

Connaissez vous le GERS?

Situé au cœur du Sud Ouest, le GERS est une terre d'accueil où le bien vivre est de mise.

Partez à la découverte des sites culturels en liant la gastronomie et la convivialité.

L'Hôtel SOLENCA, située à Nogaro au cœur de l' Armagnac et son célèbre circuit automobile, vous propose des séjours "clé en main"  spécifiques pour groupe, à des prix étudiés.

Pour l'organisation de vos séjours "groupes" ou individuel, nous vous conseillons cet établissement pour l'avoir testé du 20 au 22 novembre 2015.

Les personnels vous accueillent dans un établissement *** de 49 chambres et met à disposition ses salles pour la réception de groupes ou de séminaires -

Le chef du restaurant travaille et propose des produits frais et locaux.

A l'occasion de son voyage annuel, l'UNC du Canton de Saint Vivien de Médoc y séjournera du 6 au 10 Juin 2016 pour une découverte du GERS.

Consulter le site de l' hôtel SOLENCA

Lire la suite

VOYAGE 2016

VOYAGE 2016Chers amis (es) Bonjour,

 

La destination du voyage de 2016 sera le GERS

du 6 au 10 JUIN 2016 soit 5 Jours / 4 Nuits

 

Prix en chambre double 600 € - Chambre individuelle 670 € en pension complète hotel 3 ***

(de la pose café du premier jour au diner du dernier jour)

 

Réserver le plus rapidement possible - places limités à 52 .

 

pour tous renseignements ou réservation  05 56 09 67 70

 

Ci-cessous le programme

Lire la suite

VOYAGE 2015

 

C'est à destination de la Cantabrie, province autonome de l' Espagne, que

Gilbert Garrigou, président de l'Union Nationale des Combattants du canton

de Saint Vivien,  a amener ses adhérents et sympathisants,  pour le voyage

annuel organisé du 08 au 14 Juin 2015.

 

Dans une ambiance chaleureuse et une météo clémente, Cira,  la guide,

a fait découvrir aux 50 participants cette région de l'Espagne,  d'abord en

passant par Aapezia, ville natale de St Ignace de Loyola avec visite de la basilique

avant d'arriver à Suances, où le groupe séjourna et où l'accueil fut extrêmement chaleureux.

 

La visite de Santillana del Mar, un des Plus Beaux Villages d'Espagne permit de

découvrir un village médiéval, ses habitations armoriées et sa collégiale du 12°.

A Comillas c'est la visite du Palais del Sobrellano, de style néogothique qui permit

de connaitre une partie de l'histoire de cette région.

 

Etant sur l'itinéraire du chemin de St Jacques de Compostelle, le groupe s'est

arrêté au monastère de Sto Toribio de Liébana où un des morceaux de "la vrai Croix"

y est exposé. 

Après cet arrêt spirituel c'est à Potes, que l'arrêt matériel a eu lieu, pour déguster

un «Cocido Montañés » et pour la digestion, le groupe fut amené dans le cirque

glacière de Fuenté Dé où le téléphérique l'attentait.

Le temps dégagé a permis une magnifique vue sur la cordelière Cantabrique.

 

Après les hauteurs et les montagnes, ce fut la mer avec une visite de la capitale

de la Cantabrie, Santander et ses 200.000 habitants.

Le groupe est parti à la découverte du parc et du palais de la Magdalena en petit train,

et de la baie de Santander en bateau.

Un arrêt a été fait au phare Cabo Mayor, au mémorial érigé à la mémoire des martyrs

de la guerre civile espagnole, jetés du haut de la falaise.

 

 

La découverte de la vie quotidienne de la Cantabrie au début du 20° siècle,

fut faite avec la visite du musé ethnographique de Muriedas installé dans la maison

de Pedro Velarde, héros de la révolution du 2 Mai 1808, contre les troupes Napoléoniennes.

Suances étant située sur le golf de Gascogne, le groupe se devait de faire la

connaissance de l'estuaire de la " Rio Saja" en bateau. Et surprise ! pendant la "croisière",

il a été offert une dégustation de moules et de vin blanc et tout est resté dans les estomacs.

 

Cette de découverte de la Cantabrie s'est terminée par la visite des Forges et

du Moulin de Cades. Les démonstrations faites ont été une découverte pour l'ensemble.

C'est dans le Village médiéval de Barcena de Mayor, l'un des plus anciens d'Espagne,

que le groupe a été invité à un repas typique et mémorable.

 

Tout au long de la semaine, les soirées ont été ponctuées de surprises.

La première, non prévue a été l'apéritif offert par Manuel, patron de l'hôtel, dans sa ferme

située sur les hauteurs de Suances.  Après avoir admiré le troupeau de "Limousines"

et  "Jupiter" le taureau "Limousin",  le groupe a pratiqué la devise de l' UNC,

uni comme au front et s'est soumis à la dégustation d'une sangria "Maison".

 

On se souviendra aussi des "Olives Portugaises"... qui, pour terminer se sont révélées

êtres des cerises à l'eau de vie "Maison". Il est des heures où olives ou cerises, se

terminent par "es"... ne pas chercher à comprendre.

 

La danse n'a pas été oubliée avec une soirée dédiée à ce divertissement mais le groupe a été

subjugué par la prestation de la Soirée « tuna" ( troupe de "troubadours" reprenant la tradition

des étudiants de chanter dans les tavernes pour payer leur études).

La musique et les mélodies ont su donner des regrets de partir.  

 

Sur le chemin du retour, c'est au Pays Basque Espagnol que le déjeuner de midi a été pris

dans une Cidrerie. Ce fut un repas riche en calories...... Le retour sur le Médoc c'est fait dans

la joie et le rire et avant de se quitter, le repas d'au revoir s'est tenue à Blagon autour

d'un jambon braisé, entre autre.   

 

A l'unanimité, ce fut un beau séjour dans une magnifique région, où l'accueil et la gentilles

des différends acteurs est à souligner.

Dès à présent, le Président Garrigou a donné rendez vous pour 2016 pour une autre destination. 

 

Lire la suite

CEREMONIE DU 8 MAI A SAINT VIVIEN DE MEDOC

Le 8 MAI 2015 célèbrera le 70° anniversaire de la Libération de la France

et des camps de concentration.

Cette manifestation doit être empreinte de solenité et d'unité des populations.

C'est pourquoi, TOUTE la population est invité à participer à la cérémonie qui se déroulera

à SAINT VIVIEN DE MEDOC,selon le programme ci-dessous

Nous rappelons que le BANQUET est ouvert à TOUS et n'est pas réservé à telle ou telle association

ou à telle ou telle personne

Ce doit être un moment de CONVIVIALITE - Alors VENEZ NOMBREUX et FAITES LE SAVOIR.

*****

 

Lire la suite

×